août 2017

vacances saines

Choses promises, choses dues. Dans ce numéro, l’honneur est mien d’échanger avec vous sur les astuces pour les vacances saines. J’avais déjà annoncé dans http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2017/08/09/debattons/

Constatons !

D’abord, les vacances durent entre deux et trois mois . Pourtant ce qui nous préoccupe en notre qualité de jeune reste les comportements à  adopter durant cette pause. Le taux d’infidélité augmente chaque 31 décembre. C’est ce que titrait  en décembre 2016 le Magazine Gbich http://gbich.com De notre côté un autre constat reste clair. Ensuite quelques semaines après les rentrées scolaires, beaucoup de cas de soins après avortements sont enregistrés dans les formations sanitaires. Il s’agit des grossesses non désirées et dont les jeunes se sont débarrassés. Ils ont mis un terme à cette conception par tous les moyens. Notons que les conséquences de ces actes sont aussi bien immédiates que lointaines. D’une part, l’hémorragie, la douleur, les infections sexuellement transmissibles (IST) et d’autre part  la stérilité ou la mort sont entre autres. Enfin ,nous disposons néanmoins de moyens pour prévenir ces situations.

Prévenons !

Afin d’éviter le dilemme de prendre soins de son enfant en étant à la fois adolescent et apprenant, certaines dispositions sont à prendre.  Citons certaines de ces mesures.

 s’abstenir des rapports sexuels

C’est au jeune de prendre la décision d’avoir les rapports sexuels. Tout le monde est d’avis. Et c’est à ce effet qu’il faut qu’il s’abstienne jusqu’à ce qu’il se sente prêt. Il doit aussi en discuter avec son ou sa partenaire. La décision d’avoir une relation sexuelle se prend à deux. Si le second partenaire ne sent pas prêt, il ne peut y avoir de relation intime. Vous pouvez jouer le rôle de ce second partenaire. C’est-à-dire tant que faire se peut, il faut éviter les rapports sexuels.

S’habiller décemment

En ce qui concerne les tenues, les vacances ne doivent pas être des occasions de tenues aussi extravagantes. Certes nos parents nous surveillent moins de nos jours mais il nous faut des tenues correctes. Ceci pourra nous éviter certains cas de harcèlement ou de viols. Une tenue raisonnable évite des commentaires désobligeants. Elle vous rend respectables et vous serez respectés.

Eviter la pression des pairs

Nous avons besoin d’amis pour réussir. Néanmoins, nous ne devons pas rester esclave des groupes. Nous devons éviter les groupes qui nous conduisent vers les stupéfiants. L’alcool, la drogue, le tabac et autres ne doivent nous tenir compagnie juste parce que nous sommes en vacances!

Redoubler de vigilance pendant les vacances

Il faut que les vacanciers savent avec qui ils peuvent passer du temps. Les rendez-vous avec des inconnus et sur les réseaux sociaux sont à bien mûrir voire proscrire.  Eviter de vous retrouver à des heures tardives seuls en couple ou à des endroits trop romantiques. Le chat attrape la souris et la laisse. Il l’attrape et la laisse et il l’attrape. En simple il faut éviter de frapper à la porte du diable. Quelqu’un finit par ouvrir.

Rester ferme

Vous avez décidé de ne pas accepter les avances d’une fille ou d’un garçon, respectez cet engagement. Cette décision vous appartient et pleinement. Elle vous aidera pour des vacances saines.

Dénoncer les présumés coupables

La loi vous donne le plein droit de disposer de votre corps. Toute personne qui abuse de votre corps doit être reconnue comme telle. Elle ne doit pas être protégée mais dénoncée par contre. Un parent est toujours disponible pour vous accompagner. Un centre de jeunes, un service social ou un poste de police vous donnera raison. Il faut briser cette chaîne et ceci n’est possible que si les briseurs de rêves sont mis à leur place.

S’occuper durant ces vacances

Un programme de vacances s’impose. Un tour à la bibliothèque, une visite dans une formation sanitaire pour des informations sur la sexualité aident toujours. Une participation aux activités sportives serait géniale. Nul n’a besoin de vous conseiller les réseaux sociaux. Vous êtes des professionnels. Juste le rappel de profiter des données instructives. Vous êtes juste en vacances et vous aurez à reprendre. Ne vous déconnectez pas trop du monde de l’apprentissage. Bref il faut  éviter l’oisiveté.

Se protéger pendant ces vacances et pour toujours

En ce qui concerne les  jeunes sexuellement actifs, il vous reste de vous protéger. Le préservatif utilisé correctement et systématiquement t’est utile. Il t’évite les infections sexuellement transmissibles ainsi que les grossesses qui peuvent rendre ton avenir sombre.  Un prestataire est disponible dans une formation sanitaire pour t’aider. Il vous présentera la gamme des méthodes de contraception disponibles et vous ferez votre choix. Aussi serez-vous bien informé tout au moins.  D’une part le  site  http://mafamilleplanifiee.org  vous donne l’occasion d’échanger avec vos pairs sur les thématiques de sexualité. D’autre part les centres de jeunes sont implémentés par les associations membres de la fédération internationale pour la planification familiale (IPPF)  http://ippf.org

Vague de méthodes de PF
Échantillon de méthodes de Planification familiale (PF)

Souviens-toi

Aussi , à l’annonce de tes résultats, tu as couru vers une destination inconnue ou sauté de joie pour célébrer ta réussite. Si par contre tu as passé des nuits de pleurs pour cause de ton échec, rien n’est fini. t Tu es en vacances et tu reprendras la suite de cette belle aventure sous peu.  Ne laisse rien te l’entraver.

Je vous laisse un extrait d’un de ces chants de derniers jours de cours.

Vive les vacances, vive le plein air, vive le soleil, vive la joie de vivre

Eh bien mes chers amis, ne m’oubliez pas, Mais de mon côté je penserai à vous,

Chers amis nous allons nous quitter car voici venues les vacances

Ce n’est qu’un au revoir chers amis à bientôt…

 

Débattons!

Débattons !

J’aime les débats. Il m’arrive de prendre le contre-pied de la majorité des intervenants pour faire durer certains débats. Le plus souvent lors des débats je défends l’antithèse pour disposer de beaucoup d’éléments afin de développer la thèse à d’autres occasions.  Pour un meilleur monde : débattons.

Les thématiques relatives à la sexualité sont aussi nombreuses que diverses. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces thématiques sont contradictoires.

 

C’est pour ce faire que le débat est indispensable. La sexualité étant comme une cuisine, chacun a son goût, il faut, au-delà d’en parler, débattre.

Chacun est le fruit de son histoire. Chaque être est à la fois ce qu’il est en naissant et ce qu’il a appris.

Alors débattons!

Autant le fœtus a le droit de se développer dans un endroit favorable, la santé de la mère importe au même degré. Comment pourrons-nous disposer d’une intervention volontaire de grossesse si nous ne débattons?

Autant la famille traditionnelle a besoin de se voir protégée, il en est de même pour les couples de mêmes sexes de nos jours. D’ailleurs nous sommes contraints de dialoguer, de discuter, d’échanger nos idées. Il ne s’agit de légaliser par les textes pour protéger telle ou telle autre minorité. Chaque texte de loi a besoin d’un contexte et nous devons anticiper. Anticipons car nous devons échanger pour changer. Sur les thématiques aussi cruciales comme la sexualité, chacun a droit à la parole. Ce n’est ni une préoccupation des intellectuels ni des majeurs. C’est un débat de tous. Débattons et même si notre génération n’arrive pas à disposer des meilleures approches, elle aura le mérite d’avoir lancé le débat.

Je vous reviendrai …

Dans mes prochains articles, j’aborderai les thématiques l’une après l’autre. Ce sera avec satisfaction que je lirai vos commentaires. Vous pourrez prendre le contre-pied de mes opinions mais comme toujours, DEBATTONS !

En addition, J’ai aussi suivi plusieurs fois un film titré “Mr Lecturer” . L’acteur nigérian Nkem Owoh qui est plus connu sous le nom de Ukwa au Togo. La seule question que j’aime l’entendre poser est :  «  You are looking for girls that you will send to ealy maternity ! »

Mon prochain article abordera la prévention des grossesses non désirées surtout en cette période de vacances !

Enfin, Ahmadou Kourouma disait déjà dans En attendant le vote des bêtes sauvages (PP329, 359) :  » Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera. Si tu supporte la fumée, tu te réchaufferas avec de la braise. » I l a ajouté  « Le jour éloigné existe mais celui qui ne viendra pas n’existe pas … »

En attendant rejoignez moi sur twitter: @fombokoffi

fkoffi.mafamilleplanifiee.org

https://www.facebook.com/force.koffi  ou https://www.facebook.com/FORCE-Koffi-Jasrpf

http://www.atbeftogo.org

Une bonne suite en préparation. Lire la suite