Tous les articles par FOMBO Koffi

À propos de FOMBO Koffi

Koffi FOMBO Cadre Supérieur de Développement Social Bilingue

PF et effets secondaires, Parlons en

  • Constatons

Beaucoup ne veulent pas de grossesse et au même moment ils ont des rapports sexuels non protégés. C’est une contradiction. Pourtant la grande majorité sait que la grossesse est le fruit d’un rapport sexuel non protégé. Ils savent aussi qu’un seul rapport non protégé suffit pour qu’il y ait une fécondation. Cette fécondation peut aboutir à un ou plusieurs fœtus.

Q’est ce qui peut justifier alors le fait qu’un couple qui n’a pas envie d’avoir une grossesse décide de ne pas adopter une méthode contraceptive moderne?  La méthode contraceptive assure la confiance, la sécurité , la bonne santé et l’épanouissement. Ils le savent et le récitent déjà. Pourtant ils décident de s’en passer en dépit du fait qu’ils couchent mais ne veulent pas de grossesses. Pour la plupart ils ont une seule raison qui motive ce choix:

« ILS ONT PEUR DES EFFETS SECONDAIRES DES MÉTHODES CONTRACEPTIVES ».

  • Que pouvons nous rappeler sur une méthode contraceptive?

La contraception, considérée comme l’utilisation des médicaments, des dispositifs ou procédures pouvant réduire la probabilité ou empêcher la formation d’un embryon à la suite d’un rapport sexuel. Ou bien tout simplement l’ensemble des pratiques sûres qui empêchent la rencontre ou la fusion de l’ovule et du spermatozoïde. Nous en disposons deux grands groupes: les naturels qui ont des taux de réussite faible et les modernes avec un taux de réussite bien élevé.

Parlant des méthodes naturelles de contraception,  nous pouvons citer entre autres l’observation des règles ou du cycle menstruel, la température du corps, la glaire cervicale, la méthode d’allaitement maternel et d’aménorrhée (MAMA).

Pour les méthodes contraceptives modernes, nous avons une gamme bien variée de nos jours dans les centres de santé. Commençons par les méthodes permanentes ou irréversibles. Il y a la ligature des trompes chez la femme et la vasectomie chez l’homme. Pour le long terme, nous pouvons citer le stérilet ou le dispositif intra utérin (DIU). Ajoutons par la suite les implants. Les méthodes à court terme sont constituées des injectables et des pilules. Les préservatifs sont à usage unique et ont déjà fait l’objet d’un article http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2017/10/09/preservatif/.

Vague de méthodes de PF
Un échantillon des méthodes contraceptives
  • Qu’en est-il des effets secondaires de ces méthodes?

les méthodes contraceptives qui sont à base d’hormone provoquent chez certains clients des  réactions qui sont connues sous l’appellation d’effets secondaires. Il s’agit des réactions déjà répertoriées. En plus, il y a une prise en charge bien appropriée à chacun de ces effets secondaires. Il suffit de retourner en discuter avec le prestataire.

Au rang des effets secondaires, nous pouvons citer le saignement lors des menstruations qui peut devenir plus important en quantité et / ou en durée. Il peut se produire l’effet inverse qui est l’absence de saignement ou l’aménorrhée. Nous pouvons aussi citer le spotting qui se comprend comme des traces de sang dans les sous-vêtements des femmes entre deux cycles menstruels. Ajoutons aussi des vomissements, des nausées, des légers maux de tête, la dysménorrhée et autres. La grande partie de ces signes disparaissent avec le temps. Néanmoins, il est recommandé de se faire consulter pour avoir plus d’informations et  au besoin un traitement adapté.

  • Les rumeurs, encore les rumeurs, toujours des rumeurs, mais que faire?

Nous en parlons car il s’agit des « on-dit » et à chaque coin de la rue, on en rajoute. Ainsi n’est-il pas rare d’entendre que les méthodes contraceptives rendent stériles dans l’avenir, créent des infections sexuellement transmissibles, donnent de la bouffée de chaleur. Aussi surprenant, entendons-nous que les méthodes contraceptives conduisent au multipartenariat, à la débauche, aux rapports sexuels précoces, …

Je n’ai rien à vous apprendre car chacun d’entre nous a déjà entendu une rumeur sur les méthodes contraceptives. Il faut juste que nous démêlons le vrai du faux. Nous avons du personnel qui est formé et qui nous attend dans une formation sanitaire. Il pourra mieux nous expliquer que tous les autres amis du quartier. Eux, parfois, ont déjà adopté la méthode contraceptive de leur choix. C’est simplement leurs dires qui nous découragent à notre tour. Souvent ceux qui répandent plus ces rumeurs n’ont même jamais consulté pour la contraception. Parfois ils n’ont  jamais expérimenté une méthode contraceptive moderne. Ils ont juste entendu dire. A leur tour ils ont répété. En plus, en voulant faire du sensationnel, ils en rajoutent.

  • Voyons le verre à moitié plein

Pourtant, nous avons des voisins qui ont adopté ces différentes méthodes contraceptives et qui ne ressentent rien. Ils se sentent épanouis et restent calme dans leurs coins. En addition,  il y a des champions en planification familiale, des héros  http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2019/11/30/enfin-des-heros/  

Toutefois, comme le train qui est à l’heure intéresse peu, nous devons apprendre à gérer les effets secondaires en commençant par la gestion des rumeurs.

Le retour à la fécondité après l’adoption d’une méthode contraceptive est un thème entier que  j’aurai la chance de développer avec vous, mes lecteurs, sous peu.

S’il y a une seule jeune qui porte une grossesse non désirée ou précoce, nous avons du boulot. S’il y a un individu dont les droits sexuels sont violés, nous devons agir. D’autres articles sont en préparation dans cette optique.

J’apprécie à leur juste valeur tous vos commentaires et vous remercie d’avoir pris du temps pour parcourir cet article. Gardons le contact. https://www.facebook.com/force.koffi A bientôt pour se lire réciproquement https://www.facebook.com/jasrpftogo/.

 

enfin des héros

Vous l’auriez constaté sans le moindre effort, cet envahissement des réseaux sociaux et des médias classiques par l’annonce de la campagne:

Merci Mon Héros.

Et c’est vrai car la campagne  Merci Mon Héros est en vogue. Quand nous visitons les pageshttps://www.facebook.com/force.koffi https://www.facebook.com/jasrpftogo/, les blogs, les statuts sur whatsapp, les snapp,  les tweets, le youtube,  … C’est le MMH qui vous accueille. Il s’agit du : @MerciMonHéros.

Un sourire pour le Héros qui est surpris.

Je n’ai pas cherché loin. J’ai juste compris qu’il s’agit d’un héros à remercier,  à célébrer et rien de plus. Certes, il s’agit d’une campagne mais une occasion pour nous de regarder dans le rétroviseur. Une occasion pour apprécier tout ce qui a été évité, de justesse, il faut se le dire.

Pourquoi remercier un héros?

Merci Mon Héros car il s’agit d’une marque de reconnaissance, de gratitude, un devoir de mémoire avers une bonne volonté.

Sans toi l’irréparable serait fait,pour ce faire je dis : Merci Mon Héros.

Et je te remercie pour m’avoir aidé sans condition.

Nous remercions tous ceux  qui étaient là dès nos plus jeunes âges.

Car, nos parents, pour certains,  nous ont aidé à guider nos pas au cours de  la puberté,  avant et après cette période cruciale de la vie, nous les disons Merci Mon Héros.

Nous voulons célébrer les adolescents et jeunes qui ont aidé leurs amis dans la gestion de leur sexualité. A  cet effet, nous voulons dire merci à tous ces amis qui nous ont permis de nous ressaisir sur le plan sexuel.

Oui,  la SEXUALITÉ, car  notre campagne marque toute notre preuve de reconnaissance envers tous ces individus qui qui nous ont guidé et qui ont impacté nos vies.  En effet il s’agit de dire mille mercis à ceux qui nous ont été utiles jusqu’à ce moment où nous nous sommes rendus compte qu’ils ont été un socle dans notre prise de décision.

 

L’un des coordonnateurs de la Campagne MMH pose

Qui est Mon Héros?

D’abord, Mon Héros, c’est cet oncle qui a su convaincre mes parents d’abandonner le mariage de ma petite sœur avant 18 ans au moins. Ou bien c’est la dame qui a su convaincre ses cousins de ne pas violer l’auxiliaire de ménage.

Les administrateurs du https://fr.wikipedia.org/wiki/Infection_sexuellement_transmissible . Cet inconnu qui a conçu la publicité sur le port correct de préservatif. 

Nous célébrons notre maman qui était là pour aider nos petites sœurs à gérer leurs premières menstruations.

C’est notre leader religieux, notre guide, notre prestataire, notre pair éducateur, notre sauveur d’une nuit, d’un jour, et par ricochet de toute notre vie.

Que raconte la campagne Merci Mon Héros?

Ensuite, l’Afrique a une bonne culture de l’oralité. En conséquence, nous avons beaucoup d’histoires à raconter. La vie n’attend pas. Une minute de retard d’information et la quintessence d’une vie peut être rendue irrécupérable, en cendre. Tout part en fumée devant soi d’une manière inéluctable. Les moments où nous sommes les témoins impuissants de notre chute.

Ce tableau, ce rêve, cet instant au cours duquel tu fais l’effort de te dire que ça ne peut pas être toi. Une histoire dans laquelle tu es le personnage principal. Toutefois tu te réconfortes en te disant que tu n’es qu’un témoin anonyme. Une séquence au cours de laquelle tu vois le dernier train de l’espoir partir sans toi.

Ainsi nous avons chacun un héros à célébrer en matière de notre sexualité. Célébrons-le! C’est tout ce qu’il y a dans la campagne Merci Mon héros. Racontons, célébrons, honorons, magnifions ces héros. Ainsi,  sommes-nous  en train de briser les tabous sur la sexualité.

Nous célébrons tous ces héros qui ne savaient pas qu’ils étaient en train de poser un acte héroïque en nous aidant en ces temps. toutefois, il s’agit juste d’une phrase de leur part ou d’un regard. Un soupir,  un appel, un SMS, une photo qui nous avaient sauvé la vie. Il s’agit de ceux qui nous ont donné un peu de sous pour traiter une Infection Sexuellement Transmissible (IST).

Enfin, brisons, éliminons, éradiquons les tabous sur la sexualité. A force d’en parler, nous pouvons apprendre des plus petits et leur apprendre en retour. Nous pouvons les aider en les guidant  vers de meilleures sources d’informations. http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2017/08/09/debattons/

Des jeunes engagés pour la campagne médiatique Merci Mon Héros.

Dans nos prochains articles, nous aborderons les effets secondaires des méthodes contraceptives, …

Dores et déjà, bonne lecture et vos commentaires nous permettront d’améliorer nos prochaines publications.

 

 

préservatif

La joie de protéger

« Le préservatif est comme nos parents, il y a de la sécurité quand ils veillent sur nous. En fait,  quand nous sommes sous leur protection. Pourtant,  il y a beaucoup de plaisir quand ils ne sont pas là. Préservez-vous! ». Une blague qui me fait sourire. Relisons la dernière phrase! Tout se résume en ces deux mots: préservez-vous! Le préservatif est utile.  Il sauve des vies et rend l’humanité meilleure en rendant la vie facile.  Nous avions noté le port de préservatif comme un moyen de passer des vacances saines dans  http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2017/08/14/vacances-saines/

Voyons de plus près en l’absence du préservatif!

En l’absence du préservatif, la suite peut bien donner du stress.  Les démangeaisons de la partie intime ne seront-elles pas des signes d’une infection sexuellement transmissible (IST)  https://fr.wikipedia.org/wiki/Infection_sexuellement_transmissible   que mon partenaire m’aurait transmise?  Les plus récurrents des stress chez les jeunes sont entre autres:

« Et si je tombais enceinte?… Que diront mes parents de cette situation? Quelle sera la réaction de mon partenaire? Qui en est l’auteur, sera t-il compréhensif? … Ne serai-je pas traitée d’une fille aux mœurs très légères? Que ferai-je de mon futur? Suis-je prête pour devenir une maman? Est-ce le bon moment pour tomber enceinte? Est-il le bon partenaire pour la vie? Sera -t-il le meilleur papa? Ne serai-je pas la seule coupable?…

D’ autre part, une question est fréquente parmi les couples sous aucune méthode contraceptive moderne. Elle est la suivante:  » Donc je ne suis pas enceinte ? » Cette question est posée par plusieurs femmes. Loin d’être une blague, cette interrogation résume en elle une bonne période de stress.

Résultat de recherche d'images pour "Images de préservatifs sans droit d'auteur"

Résultat de recherche d'images pour "Images de préservatifs sans droit d'auteur"

Comment s’utilise un préservatif?

Résultat de recherche d'images pour "Images de préservatifs sans droit d'auteur"

  • Le préservatif doit être mis avant chaque rapport sexuel. Il est à usage unique. De plus, un préservatif dont la date limite inscrite sur l’emballage est dépassé, ne doit pas être utilisé. Son efficacité est réduite.
  • Il faut retirer soigneusement le préservatif de son emballage de façon à ne pas l’endommager. En fait, les deux bords édentés sont les endroits indiqués pour ce fait. L’utilisation des objets tranchants comme couteaux, lames, ciseaux ou les dents ne sont pas indiqués de peur de perforer le préservatif et de l’abîmer.

Désir d’utiliser un préservatif?

Le préservatif masculin doit être placé sur le pénis en érection avant tout contact entre le pénis et le corps du partenaire afin d’aider à prévenir le risque de grossesse ou de maladies sexuellement transmissibles.

En addition, il faut dérouler le préservatif aussi loin que possible sur le pénis en érection tout en pinçant l’extrémité du préservatif pour en chasser l’air qui pourrait diminuer la sensibilité. Le côté lubrifié doit se trouver à l’extérieur.

Ensuite?

Se retirer immédiatement après l’éjaculation en tenant bien le préservatif. Ajoutons qu’il faut enlever le préservatif qu’après le retrait total. S’il s’agit du préservatif féminin, le partenaire doit simplement se retirer en prenant le soin de ne pas tacher sa partenaire avec son éjaculat.

D’autres conseils

Surtout, il ne faut pas jeter le préservatif usagé dans les toilettes mais le mettre dans un papier puis le jeter à la poubelle. Vous pouvez utiliser un lubrifiant supplémentaire il doit s’agir d’un gel à base d’eau.

Ne pas utiliser de salive qui contient des germes, ni de lubrifiant huileux type vaseline ou huile pour bébé qui abîme le latex.

Chaque préservatif est à usage unique, il ne doit en aucun cas être lavé pour être réutilisé. Ce rappel est très important.

Dans un souci d’efficacité, il vaut mieux demander conseil à votre  agent de santé communautaire, à  votre pharmacien ou à votre médecin en ce qui concerne la compatibilité entre le préservatif et les produits en vente libre ou non à appliquer sur le pénis.

Toutefois, correctement utilisé, le préservatif aide à réduire les risques de transmission du Sida, des infections sexuellement transmissibles et de grossesses. Aucune méthode de prévention ne peut garantir une protection absolue. Chez les personnes allergiques au latex le préservatif peut provoquer des réactions. Si vous êtes allergique au latex consulter votre médecin.

Conservation!

Conservez les préservatifs dans un endroit frais, sec et à l’abri des rayons solaires.

Précautions, en cas de lésions, de plaies ouvertes ou de verrues chez l’un ou l’autre partenaire, ne pas engager de pénétration sexuelle et consultez votre médecin.

Avertissement : Pour une protection maximale, il est important de suivre ces instructions avec attention. Nous vous reviendrons avec d’autres thématiques.

Nous consacrerons un article entier au préservatif féminin connu sous le nom de femidom. Toutefois, nous sommes disponible à recevoir toutes contributions à cet article pour améliorer sa qualité.

vacances saines

Choses promises, choses dues. Dans ce numéro, l’honneur est mien d’échanger avec vous sur les astuces pour les vacances saines. J’avais déjà annoncé dans http://fkoffi.mafamilleplanifiee.org/2017/08/09/debattons/

Constatons !

D’abord, les vacances durent entre deux et trois mois . Pourtant ce qui nous préoccupe en notre qualité de jeune reste les comportements à  adopter durant cette pause. Le taux d’infidélité augmente chaque 31 décembre. C’est ce que titrait  en décembre 2016 le Magazine Gbich http://gbich.com De notre côté un autre constat reste clair. Ensuite quelques semaines après les rentrées scolaires, beaucoup de cas de soins après avortements sont enregistrés dans les formations sanitaires. Il s’agit des grossesses non désirées et dont les jeunes se sont débarrassés. Ils ont mis un terme à cette conception par tous les moyens. Notons que les conséquences de ces actes sont aussi bien immédiates que lointaines. D’une part, l’hémorragie, la douleur, les infections sexuellement transmissibles (IST) et d’autre part  la stérilité ou la mort sont entre autres. Enfin ,nous disposons néanmoins de moyens pour prévenir ces situations.

Prévenons !

Afin d’éviter le dilemme de prendre soins de son enfant en étant à la fois adolescent et apprenant, certaines dispositions sont à prendre.  Citons certaines de ces mesures.

 s’abstenir des rapports sexuels

C’est au jeune de prendre la décision d’avoir les rapports sexuels. Tout le monde est d’avis. Et c’est à ce effet qu’il faut qu’il s’abstienne jusqu’à ce qu’il se sente prêt. Il doit aussi en discuter avec son ou sa partenaire. La décision d’avoir une relation sexuelle se prend à deux. Si le second partenaire ne sent pas prêt, il ne peut y avoir de relation intime. Vous pouvez jouer le rôle de ce second partenaire. C’est-à-dire tant que faire se peut, il faut éviter les rapports sexuels.

S’habiller décemment

En ce qui concerne les tenues, les vacances ne doivent pas être des occasions de tenues aussi extravagantes. Certes nos parents nous surveillent moins de nos jours mais il nous faut des tenues correctes. Ceci pourra nous éviter certains cas de harcèlement ou de viols. Une tenue raisonnable évite des commentaires désobligeants. Elle vous rend respectables et vous serez respectés.

Eviter la pression des pairs

Nous avons besoin d’amis pour réussir. Néanmoins, nous ne devons pas rester esclave des groupes. Nous devons éviter les groupes qui nous conduisent vers les stupéfiants. L’alcool, la drogue, le tabac et autres ne doivent nous tenir compagnie juste parce que nous sommes en vacances!

Redoubler de vigilance pendant les vacances

Il faut que les vacanciers savent avec qui ils peuvent passer du temps. Les rendez-vous avec des inconnus et sur les réseaux sociaux sont à bien mûrir voire proscrire.  Eviter de vous retrouver à des heures tardives seuls en couple ou à des endroits trop romantiques. Le chat attrape la souris et la laisse. Il l’attrape et la laisse et il l’attrape. En simple il faut éviter de frapper à la porte du diable. Quelqu’un finit par ouvrir.

Rester ferme

Vous avez décidé de ne pas accepter les avances d’une fille ou d’un garçon, respectez cet engagement. Cette décision vous appartient et pleinement. Elle vous aidera pour des vacances saines.

Dénoncer les présumés coupables

La loi vous donne le plein droit de disposer de votre corps. Toute personne qui abuse de votre corps doit être reconnue comme telle. Elle ne doit pas être protégée mais dénoncée par contre. Un parent est toujours disponible pour vous accompagner. Un centre de jeunes, un service social ou un poste de police vous donnera raison. Il faut briser cette chaîne et ceci n’est possible que si les briseurs de rêves sont mis à leur place.

S’occuper durant ces vacances

Un programme de vacances s’impose. Un tour à la bibliothèque, une visite dans une formation sanitaire pour des informations sur la sexualité aident toujours. Une participation aux activités sportives serait géniale. Nul n’a besoin de vous conseiller les réseaux sociaux. Vous êtes des professionnels. Juste le rappel de profiter des données instructives. Vous êtes juste en vacances et vous aurez à reprendre. Ne vous déconnectez pas trop du monde de l’apprentissage. Bref il faut  éviter l’oisiveté.

Se protéger pendant ces vacances et pour toujours

En ce qui concerne les  jeunes sexuellement actifs, il vous reste de vous protéger. Le préservatif utilisé correctement et systématiquement t’est utile. Il t’évite les infections sexuellement transmissibles ainsi que les grossesses qui peuvent rendre ton avenir sombre.  Un prestataire est disponible dans une formation sanitaire pour t’aider. Il vous présentera la gamme des méthodes de contraception disponibles et vous ferez votre choix. Aussi serez-vous bien informé tout au moins.  D’une part le  site  http://mafamilleplanifiee.org  vous donne l’occasion d’échanger avec vos pairs sur les thématiques de sexualité. D’autre part les centres de jeunes sont implémentés par les associations membres de la fédération internationale pour la planification familiale (IPPF)  http://ippf.org

Vague de méthodes de PF
Échantillon de méthodes de Planification familiale (PF)

Souviens-toi

Aussi , à l’annonce de tes résultats, tu as couru vers une destination inconnue ou sauté de joie pour célébrer ta réussite. Si par contre tu as passé des nuits de pleurs pour cause de ton échec, rien n’est fini. t Tu es en vacances et tu reprendras la suite de cette belle aventure sous peu.  Ne laisse rien te l’entraver.

Je vous laisse un extrait d’un de ces chants de derniers jours de cours.

Vive les vacances, vive le plein air, vive le soleil, vive la joie de vivre

Eh bien mes chers amis, ne m’oubliez pas, Mais de mon côté je penserai à vous,

Chers amis nous allons nous quitter car voici venues les vacances

Ce n’est qu’un au revoir chers amis à bientôt…

 

Débattons!

Débattons !

J’aime les débats. Il m’arrive de prendre le contre-pied de la majorité des intervenants pour faire durer certains débats. Le plus souvent lors des débats je défends l’antithèse pour disposer de beaucoup d’éléments afin de développer la thèse à d’autres occasions.  Pour un meilleur monde : débattons.

Les thématiques relatives à la sexualité sont aussi nombreuses que diverses. Je n’irai pas jusqu’à dire que ces thématiques sont contradictoires.

 

C’est pour ce faire que le débat est indispensable. La sexualité étant comme une cuisine, chacun a son goût, il faut, au-delà d’en parler, débattre.

Chacun est le fruit de son histoire. Chaque être est à la fois ce qu’il est en naissant et ce qu’il a appris.

Alors débattons!

Autant le fœtus a le droit de se développer dans un endroit favorable, la santé de la mère importe au même degré. Comment pourrons-nous disposer d’une intervention volontaire de grossesse si nous ne débattons?

Autant la famille traditionnelle a besoin de se voir protégée, il en est de même pour les couples de mêmes sexes de nos jours. D’ailleurs nous sommes contraints de dialoguer, de discuter, d’échanger nos idées. Il ne s’agit de légaliser par les textes pour protéger telle ou telle autre minorité. Chaque texte de loi a besoin d’un contexte et nous devons anticiper. Anticipons car nous devons échanger pour changer. Sur les thématiques aussi cruciales comme la sexualité, chacun a droit à la parole. Ce n’est ni une préoccupation des intellectuels ni des majeurs. C’est un débat de tous. Débattons et même si notre génération n’arrive pas à disposer des meilleures approches, elle aura le mérite d’avoir lancé le débat.

Je vous reviendrai …

Dans mes prochains articles, j’aborderai les thématiques l’une après l’autre. Ce sera avec satisfaction que je lirai vos commentaires. Vous pourrez prendre le contre-pied de mes opinions mais comme toujours, DEBATTONS !

En addition, J’ai aussi suivi plusieurs fois un film titré “Mr Lecturer” . L’acteur nigérian Nkem Owoh qui est plus connu sous le nom de Ukwa au Togo. La seule question que j’aime l’entendre poser est :  «  You are looking for girls that you will send to ealy maternity ! »

Mon prochain article abordera la prévention des grossesses non désirées surtout en cette période de vacances !

Enfin, Ahmadou Kourouma disait déjà dans En attendant le vote des bêtes sauvages (PP329, 359) :  » Il n’y a pas qu’un jour, demain aussi le soleil brillera. Si tu supporte la fumée, tu te réchaufferas avec de la braise. » I l a ajouté  « Le jour éloigné existe mais celui qui ne viendra pas n’existe pas … »

En attendant rejoignez moi sur twitter: @fombokoffi

fkoffi.mafamilleplanifiee.org

https://www.facebook.com/force.koffi  ou https://www.facebook.com/FORCE-Koffi-Jasrpf

http://www.atbeftogo.org

Une bonne suite en préparation. Lire la suite

Jeunesse invincible?

C’est bien dit, la jeunesse est à l’oeuvre. La phrase la mieux ambiguë est : « Aucun sacrifice n’est trop grand lorsqu’il s’agit de la jeunesse ».

Alors dites-moi s’il faut dire que c’est la jeunesse qu’on sacrifie pour que ledit sacrifice soit grand ou bien c’est la jeunesse qui doit bénéficier de tous les sacrifices?

Il faut une bonne analyse de notre part sur les déclarations de nos jours: Jeunesse en action, ou bien Jeunesse en mouvement; Jeunesse, la force du lendemain. Vous entendrez aussi  jeunesse, l’avenir t’appartient, …

Cependant, le chanteur Ivoirien SOUM BILL m’a toujours paru inspiré dans son morceau « ZIKI » » quand il déclare:

« La jeunesse est belle quand on a besoin d’elle.

Quand on finit de l’utiliser on la jette dans la poubelle.

Dans les urnes, dans les rues, la jeunesse arrache et donne le pouvoir,

Mais une fois au pouvoir ils te diront tous au revoir,

Si … »

Pourtant les années passent et le constat reste le même: les jeunes n’ont pas accès aux services de la Santé Sexuelle et de la Reproduction (SSR). C’est simple et clair. Inutile de le traduire car tout bloque le jeune.

Un accès limité aux jeunes pour s'offrir des services de SSR

Ce qui bloque le jeune?

D’abord il ne sait pas qu’il a droit à la santé sexuelle et de la reproduction (SSR). Il n’a pas droit à l’information et tout ce qui a trait à la sexualité est discuter en son absence, sous d’autres cieux.

Ensuite il a peu de temps qui lui ai accordé par ses propres parents pour discuter de sa sexualité à lui. Tout le monde pense qu’il doit attendre et ne sera édifié qu’à l’âge adulte. Rien ne nous rassure qu’il attendra 18 ans avant de devenir sexuellement actif.

Enfin, le jeune manque de moyens. Ce jeune dépend de ses parents et n’a pas de budget qui lui soit propre. Mais comment fera-t-il s’il arrive à trouver un peu d’argent et arrive dans une formation sanitaire et se trouve indésiré.

Les centres ne sont pas parfois ouverts aux heures disponibles aux jeunes. Les prestataires ont simplement une conception de parents en face des jeunes pour la plupart.

Comment les jeunes peuvent-ils assurer leur avenir s’ils ne peuvent pas avoir accès à une SSR de qualité?

Les jeunes ambassadeurs en Santé de la Reproduction et Planification Familiale du Togo (JA SR/PF Togo). Sur le http://facebook.com/JASRPF-TOGO ils veulent innover dans la satisfaction des besoins des jeunes en SSR.

La conquête passe par les réseaux sociaux et ils ont été brillamment outillés du 20 au 23 Juin 2017 à Lomé. Pour rejoindre la communauté de ces jeunes, veuillez consulter http://www.mafamilleplanifiee.org

Cette initiative de l’ONG Intrahealth est à saluer à sa juste valeur. Elle est aussi à franchiser pour une sensibilisation en cascade de la population branchée ou connectée.

L’Association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF) http://atbeftogo.org    est l’une des associations qui milite pour assurer les droits des jeunes en SSR.

A l’ATBEF, le jeune est leader!

Laissez les  vivre en parfaite santé!

La PF chez soi

Les agents de santé communautaires au service de la promotion de la Planification Familiale (PF) en milieu rural.

Pour booster l’accès aux services de planification familiale (PF) ttp://www.atbeftogo.org en milieu rural, le gouvernement togolais a initié depuis 2011 l’administration des méthodes de planification, y compris l’injectable par les Agents de Santé Communautaire (ASC)

Il s’agit d’un partenariat entre le gouvernement, les donneurs et les organisations non gouvernementaux.

Cette initiative s’est vue réitérée par l’association Togolaise pour le bien- être familial (ATBEF) dans la préfecture de l’Ogou à travers le projet SIFPO 2.

 Que font les ASC ?

Il s’agit de l’offre de services de PF de condoms, femidom, pilule et les injectables.

Les ASC donnent gratuitement toutes ces méthodes aux populations sans oublier les activités préventives.

Il s’agit de la sensibilisation pour créer la demande.

D’abord les visites a domicile, les entretiens individuels, les causeries éducatives sont entre autres les activités préventives.

La maîtrise de la langue locale a été une bonne approche car les clients exposent bien leurs inquiétudes et sont bien satisfaits.

Les ASC vivent dans la communauté d’où la disponibilité des services à tout moment.

En plus les ASC réfèrent vers les centres de santé pour les autres methodes et sont suivis par les responsables de formation sanitaire de leur zone.

De plus il s’agit d’une initiative aussi inclusive que participative. Les communautés ont elles-mêmes identifiées leurs pairs et une formation leur a été donné pendant une semaine.

En addition, il faut souhaiter une mise à l’échelle de cette initiative qui permet d’augmenter l’accès a la Planification Familiale et de ce fait assurer une Famille heureuse desservies.

Ces populations sont aussi touchées par une pauvreté caractérisée.

La gratuité assure alors un accès sans condition aux services de PF.

La distribution a base communautaire qui assure un rapprochement des services de PF envers les populations peu ou mal desservies

Une vie planifiée est une vie heureuse.

L’atelier de renforcement des Jeunes Ambassadeurs en SR du Togo JASR/PF en TIC nous a permis de rédiger cet article.